FDA Mag

Les nouvelles du web et d'ailleurs !

Meurtres en direct

Au rayon des films d’action, ceux de Richard Brooks tiennent le haut du pavé. Avec lui, l’action est toujours menée tambour battant. Il s’y connaît pour entretenir le suspense et nous ficeler des histoires pleines de rebondissements. Il l’a prouvé avec «Bas les masques», «Elmer Gantry», «Les professionnels» ou «A la recherche de KA Goodbar» qui restent parmi les chefs-d’œuvre du cinéma américain.Meurtres en direct Les Galeries Lafayette devraient bien l’employer comme directeur du marketing car, dans ses films, il se passe réellement quelque chose toutes les quinze secondes. Ça explose, ça court, ça tue… enfin, ça n’arrête pas ! Et pas question de décrocher de l’action sinon on perd très vite le fil de cet énorme imbroglio où sont à la fois mêlés un président de la République, le meurtre d’un émir, la CIA, un terroriste arabe, un trafiquant d’armes, deux bombes atomiques et un journaliste, Patrick Hale, incarné par Sean Connery. Grande vedette de la presse, il passe pour être le meilleur reporter d’une chaîne de télévision américaine. C’est le roi du scoop, l’intime des plus grands de, ce monde, une sorte d’Hemingway de l’ère électronique, ses mots ont du poids et ses images procurent un choc quotidien aux yeux des spectateurs avides de scandales, de sang et de violence. Il va être confronté à une énorme affaire dont l’enjeu sera… la Troisième Guerre mondiale. Le film de Brooks est dans la plus pure tradition des histoires d’espionnage. C’est-à-dire embrouillé à souhait. Si vous êtes fervents de politique-fiction, impossible de rester insensible à un tel numéro de savoir-faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>